Qu’est-ce qui te fais le plus peur dans la vie ?

Est-ce que rien qu’en y pensant ça te paralyses complètement ?

Et si tu décidais d’avancer vers cette peur, de la traverser, que se passerait-il ?

Comme tu le sais, je suis un mec plutôt introverti.

J’aime le calme, la solitude, la lecture, la nature…

Je déteste le bruit, les grandes foules, les villes…

Depuis que je suis adolescent, j’ai une grosse blessure intérieure lié à l’amour de soi.

Du coup, j’avais jusqu’à mes 30 ans une assez faible estime de moi.

En résumé : je ne m’aimais pas.

Lorsque tu ne t’aimes pas, lorsque tu ne t’accueilles pas, la vie te fais expérimenter des situations pour te montrer LE point à transmuter.

Finalement, j’ai commencé à comprendre, petit à petit et j’ai changé.

Changé ma façon de voir la vie, j’ai surtout changé ma façon de vivre.

En te donnant de l’amour, en te respectant, en faisant des choses qui te rendent heureux, la vie est complètement différente.

J’ai choisi de dire « OUI » à la vie, et sa réponse m’a vraiment beaucoup surpris.

Depuis 5 ans, je vis une magnifique aventure au Maroc et je sens qu’il y a encore de très belles choses qui vont arriver.

Je me rappelle, lorsque j’étais à l’école, chaque fois que je devais m’exprimer devant la classe, c’était un cauchemar.

Je devenais tout rouge, très stressé, je perdais tout contrôle.

C’est une sensation très désagréable.

J’ai tout fait pour la revivre le moins souvent possible.

C’était une solution de facilité, plutôt que de comprendre pourquoi je le ressentais ainsi.

Je n’avais pas encore la conscience à ce moment.

C’était pareil lorsque je devais m’exprimer dans un petit groupe.

Je préférais souvent m’effacer et écouter passivement ce qui se disait.

C’était très dur pour moi de me positionner, de donner mon avis, de participer à la conversation.

Grâce à ma nouvelle vie, grâce à l’arrivée de mon « nouveau moi ».

Tout évolue. Tout se transforme.

Le fait de faire des vidéos régulièrement depuis 5 ans sur ma chaîne Youtube, de te parler directement à travers ma caméra, m’a énormément aidé.

C’est un processus qui fait que tu t’améliores chaque fois un peu plus en pratiquant.

Maintenant, je suis hyper à l’aise face à une caméra. Je peux te parler naturellement, comme si tu étais vraiment en face de moi.

MERCI YouTube (au passage, dans les minutes qui arrivent, j’aurais passé le cap des 5 000 abonnés sur ma chaîne).

Grâce à mes voyages avec Maroc en Conscience, je me sens aussi à l’aise maintenant pour parler avec des petits groupes.

J’adore échanger, guider, parler avec mes voyageurs, j’adore animer des cercles de paroles.

J’aime aussi écouter. Ce qui est, à mon avis, encore plus important.

C’est une révélation pour moi ! Je prends enfin ma place.

Et en plus, ça devient même facile : je n’ai qu’à être moi-même.

Lorsque tu affrontes ta plus grande peur, que se passe t’il ?

J’ai décidé d’aller vérifier par moi-même.

Il y a quelques semaines, Omar Louzi me proposait d’animer une conférence lors du Festival International du Bien-Être à Marrakech.

J’ai directement accepté, avec joie.

Puis la peur est arrivée.

Comment je vais faire pour parler en public ?

Est-ce que les gens vont m’accepter ?

Est-ce qu’ils vont m’entendre ?

Est-ce qu’ils vont comprendre mon message ?

Toutes mes anciennes peurs sont remontées à la surface d’un coup et j’ai pu les observer, avec bienveillance.

J’ai pris du recul et j’ai réalisé que ce qui comptait le plus pour moi c’était de faire passer mon message.

Exprimer ce que cette nouvelle vie m’a fait comprendre.

Partager l’aventure humaine que je vis depuis que j’ai mis les pieds au Maroc.

Le partage est mon moteur et là, j’ai une belle occasion de tester une nouvelle façon de le faire.

J’ai lu un super livre qui m’a beaucoup aidé à préparer ma conférence, je t’en reparlerais très prochainement, en vidéo.

Ce livre m’a fait comprendre que je devais simplement rester moi-même pour parler en public.

Parler d’un sujet qui me passionne, en sujet qui m’anime.

Rester naturel et parler comme lorsque j’ai une discussion avec un groupe d’ami.

Partager mon histoire.

Faire passer des messages à travers des expériences vécues.

Finalement, c’était assez facile d’élaborer le plan de ma conférence.

Hier, 15h30, j’ai fait le grand saut.

J’ai donné ma première conférence que j’ai appelée « En chemin vers le mieux-être ».

Tu te demandes peut-être comment je l’ai vécu ? Comment ça s’est passé ?

Intérieurement, je t’avoue que c’est une grande expérience à vivre.

J’ai vraiment senti que j’étais vivant !

Quelques minutes avant ma conférence : personne.

J’ai commencé à imaginer que personne n’allait venir…

C’est là que je dis en blaguant à mon ami Salim, qui était venu pour filmer ma conférence : « Si personne ne vient, je vais te faire ma conférence en mode interview »

Puis quelques personnes sont arrivées, des inconnus, puis quelques visages connus, des amis.

J’ai pu commencer ma conférence, introduit par Omar Louzi.

J’ai parlé pendant 30 minutes de mon chemin vers ce « mieux-être ».

D’après le retour de mon public, ça s’est bien passé et ils ont vraiment bien accroché à ma conférence.

De mon côté, c’était très bizarre, car je ressentais à la fois de la joie et de la peur en même temps. Un mélange des deux.

Mais ce n’était plus du tout la même peur qu’avant.

Je n’était pas gêné ou timide, mais c’était comme si je sentais que je n’avais aucun repère, je ne savais pas comment faire, comment être.

C’est probablement le manque d’habitude.

Quand tu sautes dans le vide, la première fois, tu n’as plus aucun repère, rien à quoi tu peux te rattacher.

C’est une expérience vraiment intense !

J’espère pouvoir la revivre et m’améliorer avec le temps.

Ce qui m’a le plus touché, c’est le retour des personnes présentes sur place.

Quand ton message du cœur, arrive à rentrer dans le cœur d’un autre humain, il se passe quelque chose de magique.

Et c’est ça mon plus grand cadeau.

Je peux dire, sans vouloir passer pour un prétentieux, que je suis fier de moi.

Fier d’avoir osé affronter ma plus grande peur.

Finalement, elle n’était pas si terrifiante.

Je voulais te partager aussi que la présence de Maria Bichra m’a beaucoup aidé durant ma conférence.

Maria est une conférencière expérimentée.

Une femme incroyable.

Elle est une source d’inspiration pour moi.

Lorsque j’ai assisté à sa conférence, j’étais vraiment en admiration devant son aisance à parler, à faire passer ses idées avec amour, force et conviction.

Avoir son soutien, sa présence, m’a donné encore plus confiance en moi.

Après mon intervention, elle m’a partagé qu’elle avait été très touchée par ma conférence et que je devais continuer sur cette voie.

Elle m’a fait comprendre que les messages que j’avais exprimés étaient en lien avec ce qu’elle vivait aussi.

Alors, tu me retrouveras peut-être un jour à faire des conférences sur Casablanca ou Rabat… Tout est possible.

Je vais m’arrêter là, car ça fait une heure que j’écris et je vais maintenant quitter Marrakech pour rejoindre la montagne.

Profiter de cette semaine avant de repartir au désert pour une nouvelle retraite spirituelle.

On reste en lien.

Je te laisse avec un petit cadeau : https://youtu.be/QpJg7RrsTeU

À bientôt pour la suite…

Prends soin de toi et n’oublie pas…

… partage l’amour autour de toi 🙂

YALLAH !

Stéphane

PS : Pour recevoir mes messages directement dans ta boîte mail, abonne-toi à mon infolettre : https://marocenconscience.com/infolettre

Le guide du voyageur conscient

Prêt(e) à voyager autrement ?

Découvre comment bien préparer ton voyage (hors des sentiers battus) avec le guide pratique du voyageur conscient au Maroc (c'est gratuit).

Félicitation ! Regarde dans tes mails pour découvrir ton guide pratique