MAROC

EN CONSCIENCE

 

Stéphane Szmil


L’accompagnateur le plus bienveillant des voyages au Maroc !

Explorateur Spirituel.

Fondateur de Maroc en Conscience.

 

QUI SUIS-JE ?

Qui sommes-nous ? 
Ne serait-ce pas là LA grande question de notre humanité ? C’est en tout cas ce qui m’anime au quotidien depuis que je me suis re-connecté à mon âme, à mon être intérieur. Notre mode de vie moderne avait réussi à prendre le dessus sur moi et cette connexion avec mon être était rompue depuis un moment, toujours présente mais comme endormie. Je vivais sans avoir vraiment conscience du monde qui m’entoure et des possibilités incroyables que nous avons en nous.

Le déclic s’est produit lors de mon premier voyage au sud-est du Maroc l’été 2014. Depuis ce jour, ma vie a complètement changé et me voici à présent devenu accompagnateur pour partager avec toi le Maroc que j’aime. Le Maroc qui me fait vibrer, celui qui me fait toujours me remettre en question, qui me fait évoluer. 

Je rêve d’un nouveau monde, en harmonie avec la nature, avec l’humain et les animaux. Ce nouveau paradigme, que nous sommes de plus en plus nombreux à mettre en place. Je le sens à l’intérieur de moi, comme une mission à accomplir, ma mission de vie et c’est cette force qui me guide à présent au quotidien.

En théorie, la recette du bonheur est “simple” : il suffit d’être bien connecté à son être-intérieur, écouter son coeur, suivre la joie (le GPS de notre âme), ressentir les aspirations de notre être, les mettre en place (action) et surtout avoir une vie qui a du sens pour le collectif et pas uniquement pour notre intérêt personnel. C’est tellement simple, que c’est devenu une des choses les plus compliquées pour nous. Nous nous sommes coupés de la source d’amour, mais en réalité elle est toujours là et ne nous quittera jamais. Avec les voyages que je te proposes d’expérimenter, j’espère de tout coeur pouvoir permettre ce déclic chez toi aussi, ou simplement participer, tel un colibri, au grand plan du Divin. Un plan qui nous dépasse et qu’il ne faut pas forcément comprendre pour avancer sereinement dans la vie.

Le hasard n’existe pas. Tout est écrit. Comme on dit ici, c’est “Mektoub”.

Le début de l’histoire

Arrivé sur Terre le 20 mars de l’année 1983, j’ai vécu une enfance normale, aimé par mes deux parents, mais, je me suis toujours senti différent des autres. Très tôt, j’ai été complexé par mon apparence physique (trop maigre) puis, par une acné tardive. J’ai manqué de confiance en moi durant toute mon adolescence et le début de ma vie d’adulte, je ne m’aimais pas. J’ai quitté l’école à 18 ans car je ne m’y sentais pas du tout à ma place, puis je me suis retrouvé, après quelques formations et petits jobs à droite à gauche, à obtenir un emploi “alimentaire” (opérateur dans un centre d’appel) durant 4 longues années. J’ai finalement réussi à me fondre dans le moule de la société, un peu par dépit, j’ai fait “comme tout le monde” car c’est ce qu’on me demandait d’être.

Comme une renaissance…
Fin 2013, on m’annonce que mon contrat ne sera pas renouvelé, JOIE !! Je le vis comme une libération. Depuis 2012, je commençais de plus en plus à me poser des questions sur la société dans laquelle nous sommes, petit à petit j’ai été conscientisé sur les problèmes de notre monde, notre sur-consommation, l’exploitation des animaux (et des hommes), le non-respect de notre terre, etc. (la liste est très longue). Le fait d’avoir “perdu” mon travail a accéléré tout ce processus car enfin j’avais du temps. J’ai utilisé ce temps (notre bien le plus précieux) pour apprendre par moi-même à travers de nombreux documentaires et reportages sur internet, en reprenant goût à la lecture, en faisant du sport…

Le sport m’a beaucoup aidé à commencer ce “travail” d’acceptation de qui j’étais. J’ai commencé ensuite à me poser des questions sur mon alimentation (des années de malbouffe derrière moi) et d’un coup ma vie a basculé, comme si j’avais appuyé sur le bouton “reset” (le fameux bouton qui remet tout à zéro). J’ai transformé complètement mes mauvaises habitudes, j’ai appris à manger sainement, bio, local, de saison et avec plus de conscience. Moi qui détestais les légumes, j’ai commencé à les apprécier et à les rechercher. J’ai découvert les jus de légumes et tout un tas de merveilles que la nature nous offre si généreusement.

Un nouveau monde des possibles s’ouvrait devant moi.

Le Maroc m’appelle…

En 2014, je découvre via un ami le concept du woofing et en quelques secondes je ressens l’intuition très forte de partir au Maroc faire du woofing ! Je le ressens au plus profond de moi, c’est ça que je dois faire à ce moment précis, pas de doute. Ça tombe bien car je m’intéresse de plus en plus à la permaculture et j’ai envie de passer à la pratique donc je me décide pour rejoindre une ferme dans le sud-est du Maroc.
Je n’ai aucune idée de ce qui m’attend là-bas ni des conditions de vie sur place mais, j’écoute mon instinct et prend mon billet d’avion. Arrivé sur place, je suis confronté pour la première fois de ma vie à une chaleur intense et incroyable. Il faut savoir que j’ai choisi la région la plus chaude du Maroc et que j’arrive en plein été ! Donc des journées entre 45 et 50°, forcément ça ajoute un gros challenge supplémentaire.

Je vais vivre cette expérience pleinement, je suis accueilli dans une famille avec le coeur sur la main. Ils vivent une vie simple, dans une ferme, entouré de leur jardin (palmeraie) en vivant au jour le jour. J’apprends petit à petit la culture du pays, je m’y sens bien, pour la première fois de ma vie je me sens à ma place alors que ce n’est pas mon pays, que je ne connais ni la langue ni tout le bagage socio-émotionnel qu’il y a derrière.

LA RÉVÉLATION

Après 2 mois de vie sur place et juste avant mon départ, j’ai vécu une révélation. C’était tellement puissant. En fait, j’ai compris que ma place n’était plus en Belgique à vivre une vie ordinaire mais que j’avais quelque chose de plus grand à accomplir. Je ne savais pas encore exactement ce que c’était, ni comment j’allais le faire, mais c’était très clair : je devais rester au Maroc ! Ce moment de ma vie est vraiment comme un tournant, une seconde renaissance après l’éveil.

CHANGER LE MONDE COMMENCE PAR SE CHANGER SOI-MÊME

C’est à cette période que j’ai commencé à lire des livres de développement personnel qui me touchent profondément (Le Pouvoir du Moment PrésentLes 4 Accords ToltèquesLe Hasard n’existe pas) et me font ouvrir les yeux sur ce qui est essentiel dans la vie. Je comprends que la première étape, avant toute autre démarche spirituelle, est d’apprendre à m’aimer. Pas facile à priori, mais c’est ça qui résonne en moi comme LA solution pour vivre pleinement la vie. Depuis ce moment, je n’ai cessé d’évoluer et d’apprendre, que ce soit à travers mes lectures et les expériences de la vie. Les relations intenses que j’ai pu vivre au Maroc m’ont à la fois détruit et reconstruit en profondeur.

L’ENVIE DE PARTAGER MON EXPÉRIENCE

En parallèle à cette expérience au Maroc, j’ai commencé à partager mes aventures et mes voyages via ce que j’ai appelé : Journal d’un explorateur spirituel, mon site personnel et une page Facebook. Je partageais des textes, des photos et des vidéos quotidiennement. J’ai vite réalisé que ce qui m’arrivait parlait aux autres, qu’ils se reconnaissaient aussi à travers ma propre histoire.

Petit à petit, j’ai été, et je suis toujours, soutenu par une communauté de plus en plus grande via FacebookInstagramYouTube

Plus j’étais sincère dans mes partages et que je livrais tels quels mes ressentis et expériences, plus je me sentais soutenu par tous ces gens sur internet. C’est devenu une motivation supplémentaire pour continuer ce chemin, ce soutien a augmenté encore plus mon envie de m’incarner pleinement sur terre et de réaliser mes rêves.

PARCE QUE J’AI DÉCIDÉ DE VIVRE MES RÊVES PLUTÔT QUE DE RÊVER MA VIE

Après ces deux mois de vie au Maroc, je reviens dans mon petit appartement, en plein centre de Liège en Belgique et là je me retrouve bien isolé. Je me souviens exactement de ce sentiment lorsque j’ai franchi la porte de mon appartement et que je me suis retrouvé seul, mon coeur souffrait, une partie de moi était ailleurs, j’étais incomplet. J’ai passé 2, 3 jours sans contact extérieur, à réfléchir et j’ai fini par écouter cette voix intérieure qui criait de plus en plus fort à l’intérieur de moi : “Pars ! Va vivre tes rêves et expérimente la vie !”. Cette voix était tellement puissante que je lui ai dit “OK, on y va ! Je te fais confiance”.

J’ai donc pris la décision de quitter mon ancienne vie pour partir vivre au Maroc.

J’ai annoncé la nouvelle à ma mère puis à mes amis proches, ce n’était pas facile pour eux mais pour moi c’était un moment de joie très intense. J’ai commencé à vendre toutes mes affaires, mon matériel de DJ, mes vinyles, mes vêtements, tout ce que j’avais accumulé en 30 ans et qui ne me servait à rien et 2 mois plus tard j’étais de retour au Maroc. Mes proches et mes amis n’ont pas tout de suite compris mon choix mais, c’était tellement une évidence pour moi qu’il m’était impossible de rester dans mes anciens schémas, juste pour leur faire plaisir.

LE JOURNAL D’UN EXPLORATEUR SPIRITUEL


Fin 2014, me voici donc de retour au Maroc, des rêves plein la tête et le sentiment d’avoir fait le bon choix. En annonçant mon départ et mes intentions profondes, j’ai senti que la communauté qui avait commencé à se former autour de moi était devenue encore plus forte. J’étais vraiment soutenu. J’ai surmonté mon sentiment de timidité pour commencer à faire des vidéos. Ma première vidéo a été réalisée dans mon appartement vide, quelques heures avant de prendre mon avion, j’ai pu sortir tout ce que j’avais en moi. À partir de ce moment j’ai décidé que j’allais partager avec eux tout ce que je vivais, le meilleur comme le pire, les personnes que je rencontrerais, les projets, les synchronicités de la vie, mes expériences et mes ressentis intérieurs. C’est un lien très fort qui nous lie ensemble, j’ai pu ainsi leur faire vivre, à distance, toute mon évolution et mes aventures de vie.

Durant 2 années, j’ai exploré une grande partie du Maroc, j’allais où mon coeur me portait sans rien prévoir à l’avance. J’étais complètement guidé par la vie, en électron libre. Accueilli par des familles, par des inconnus rencontré dans la rue ou dans les transports, par des amis de Facebook… Beaucoup d’expériences, de rencontres magnifiques, d’échanges et de partages. C’est vraiment un pays dans lequel je sens que je peux me développer et devenir la meilleure version possible de moi-mêmePour te dire la vérité, ce n’était pas tout les jours la joie, je suis aussi passé par des moments extrêmement difficiles, j’ai été confronté à mes plus grandes peurs, j’ai été secoué par la vie mais tout ceci m’a renforcé, m’a fait comprendre ce qui était important et surtout comment vivre plus sereinement sans être dépendant des autres. 

J’ai été confronté au dogme de la religion, aux croyances de la société marocaine, je me suis retrouvé face à des personnes qui ne comprenaient pas mes choix (je ne mange plus de viande, je crois en Dieu sans appartenir à une religion…) mais avec tout ce que j’avais appris avec mes différentes lectures et expériences j’ai réussi à passer au dessus de tout ça et à me créer ma propre route, en accord avec mes valeurs. Je fais des choix en conscience, par rapport à mon expérience personnelle de la vie et je respecte les autres humains qui n’ont pas la même vision que moi de la vie, car c’est aussi leur propre expérience. Du coup, le jugement des autres ne m’atteint presque plus et je laisse couler.

À force de voyager et partager avec ma communauté, de plus en plus de personnes m’écrivaient sur mon site pour venir eux aussi au Maroc, ils me demandaient des conseils, des lieux de vie, des infos pratiques et itinéraires de voyages. J’ai aidé des dizaines de personnes pour leur voyage au Maroc. Puis c’est là qu’une idée est venue vers moi, à nouveau comme une évidence : Je vais commencer à organiser des voyages au Maroc !

Fin 2016, j’organise le premier voyage officiel pour le Nouvel An. Nous partons de Marrakech jusqu’au calme du désert pour vivre une aventure unique, en groupe, durant 7 jours.

L’expérience s’avère très positive et les voyageurs sont émerveillés par ce qu’ils vivent sur place. Tout ceci confirme mon intuition et je décide d’en faire mon activité principale.

Ensuite les voyages se sont enchaînés avec des petits groupe ou des voyageurs individuels jusqu’à aujourd’hui. Durant ces derniers mois, j’ai fait des erreurs mais chaque fois, tout ça m’a rendu plus fort et m’a permis de m’affirmer, d’exprimer ce que je voulais vraiment. Je veux créer et proposer des voyages qui n’existent pas encore.

Des voyages de reconnexion dans un pays magnifique, une reconnexion à notre nature profonde et à la nature.

Tout ceci n’est pas facile tous les jours car ce n’est pas un “métier” que j’ai étudié ou appris à l’école. Tout est venu vers moi intuitivement. J’ai conscience que ce que je propose est différent de ce qui existe déjà et c’est ainsi que je peux proposer des formules de voyages uniques, loin des clichés des voyages de masse.

Pour être honnête avec toi, j’ai également un autre grand rêve en moi qui serait de créer un lieu de vie autonome (dans tous les sens du terme), spirituel (ouvert à tous) et ouvert aussi aux animaux sans famille (refuge).

Un lieu de vie dans l’état d’esprit des ashrams en Inde. Je ne sais pas du tout comment ce rêve va se matérialiser mais je le sens très fort. J’ai conscience que je ne dois pas brûler les étapes, que ce n’est peut-être pas encore pour maintenant donc je continue d’avancer petit à petit sur ce chemin guidé par Dieu. Le plus important pour moi est de continuer à écouter mon coeur, suivre la joie, ressentir les aspirations de mon âme, inspirer les autres à sortir de la matrice (et de nos prisons mentales), avoir confiance en la vie, quoi qu’il arrive.

Seul l’Amour nous sauvera, c’est une évidence à mes yeux.